Publicité

Pièces auto d’occasion : quand l’écologie croise l’aspect économique

publié le 13/12/2021

Les pièces auto d’occasion ont la cote depuis un certain temps. Économiques, elles permettent de réparer un véhicule à moindre coût. Du point de vue écologique, l’utilisation des pièces auto de réemploi permet de réduire la production de nouveaux composants pour les voitures limitant ainsi l’exploitation des ressources de la planète.

L’obligation des garagistes concernant les pièces auto d’occasion

Chaque année, près d’un million et demi de véhicules sont mis à la casse dans les 17 000 centres de destruction agréés. Pour bon nombre d’entre eux, certaines pièces auto sont encore en très bon état. La non-réutilisation de ces éléments représente un véritable gâchis tant au niveau écologique que financier.

Tout d’abord, la production de pièces automobiles requiert d’importantes quantités de matières premières et d’énergie, or les ressources de la planète ne sont pas inépuisables et leur disparition pourrait entraîner des conséquences désastreuses. Au niveau économique, le prix des pièces auto neuves ne cesse d’augmenter ce qui est problématique pour les automobilistes à modestes revenus qui souhaitent faire entretenir, réparer ou restaurer leur véhicule.

Face à ce problème, le décret n° 2016-703 du 30 mai 2014 portant sur l’utilisation des pièces auto d’occasion est entré en vigueur le 1er janvier 2017. Cette démarche s’inscrit dans une démarche favorisant la transition énergétique, et surtout l’économie circulaire qui vise à stopper l’usage systématique de pièces neuves. Conformément à la loi, les garagistes sont donc dans l’obligation d’établir deux devis, dont l’un avec des pièces de réemploi et l’autre avec des pièces neuves pour permettre aux consommateurs de constater la différence des prix entre les 2 options. Ainsi, ces derniers seront libres de choisir la solution qu’ils souhaitent.

Les pièces concernées par cette obligation sont les pièces de carrosserie amovible, de garnissage intérieur et de la sellerie, les vitrages non collés, les pièces optiques ainsi que toutes les pièces mécaniques et électroniques. En revanche, il est à noter que les éléments relatifs aux trains avant, à la direction, aux organes de freinage et de liaison au sol ne font pas partie de cette liste. Ces derniers sont soumis à usure mécanique et sont non démontables.

Les exceptions relatives à l’obligation d’information

L’obligation d’information des garagistes concernant les pièces auto d’occasion présente quelques exceptions. Par exemple, il n’est pas nécessaire de proposer des pièces de réemploi s’il s’agit d’un entretien ou d’une réparation gratuite de voiture sous garantie contractuelle. C’est également le cas si le garagiste trouve que les pièces de rechange concernées peuvent représenter une menace pour l’environnement, la sécurité routière ou la santé publique. L’obligation d’information n’est pas non plus requise si le délai de disponibilité des pièces n’est pas compatible avec celui de l’immobilisation de la voiture mentionné sur le document contractuel.

Les sanctions passibles en cas de non-respect de cette obligation

Comme énoncé ci-dessus, la loi oblige les garagistes à proposer à leurs clients des pièces auto d’occasion. Tous ceux qui n’observent pas cette mesure encourent une sanction administrative. Son coût peut aller jusqu’à 3000 euros pour une personne physique et jusqu’à 15000 euros pour une personne morale. Le professionnel devra prouver qu’il a observé son obligation d’information vis-à-vis du client en cas de conflit.

Les pièces auto de réemploi sont-elles toujours fiables ?

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter avec l’achat de pièces auto issues de l’économie circulaire. Contrairement aux pièces vendues par les particuliers, elles sont fiables et traçables. Les pièces de réemploi proviennent principalement de véhicules irréparables, accidentés et en fin de vie placés dans des centres VHU agréés, appelés casses automobiles ou cimetières de voitures. Des experts spécialisés démontent et inspectent minutieusement chaque véhicule dans le but de récupérer les pièces réutilisables. Ces dernières sont ensuite testées et vérifiées avant d’être remises aux garages automobiles et aux revendeurs de pièces de réemploi.

Automobile : pourquoi opter pour des pièces de réemploi ?

Utiliser des pièces de réemploi, c’est contribuer à la protection de l’écosystème. Cela permet de limiter les frais et les impacts de l’automobile sur l’environnement. C’est d’ailleurs une pratique fortement encouragée par l’État pour favoriser la transition écologique. De plus, les pièces auto d’occasion n’ont rien à envier à leurs homologues neuves. En effet, des professionnels s’assurent de leurs performances et de leur longévité. Pour ce qui concerne leur prix, les pièces de rechange sont nettement moins chères que les neuves sorties d’usine. Il est possible de faire jusqu’à 70 % d’économies en choisissant cette option.

Le rétroviseur d’occasion, une des pièces de réemploi les plus recherchées

La visibilité figure parmi les éléments indispensables qui garantissent le confort de conduite et la sécurité routière, la sécurité des occupants de la voiture et celle des autres usagers de la route. Son niveau de qualité conditionne l’allure et le comportement routier du conducteur.

Parmi les équipements essentiels qui permettent d’avoir une bonne visibilité, il y a les rétroviseurs extérieurs. Ces derniers vous donnent de précieuses indications sur tout ce qui vous entoure lorsque vous conduisez. Ces pièces automobiles doivent être en parfait état pour être en mesure de vous offrir un champ de vision large. De plus, sachez que le fait de circuler avec une voiture ayant un rétroviseur endommagé est passible d’une amende de contravention de 3e classe : en cas de problème, n’hésitez donc pas à remplacer la pièce défectueuse avec un rétroviseur d’occasion fiable acheté auprès d’un professionnel reconnu.

Le rôle des rétroviseurs

Pour bien choisir ses rétroviseurs, il est important de comprendre leur rôle et leurs spécificités. En agrandissant votre champ de vision, ces équipements vous permettent d’anticiper le comportement des autres usagers de la route. Ils vous sont indispensables dans de nombreuses situations, comme au moment de vous garer et d’entrer sur l’autoroute par le biais d’une voie d’insertion, par exemple.

De nombreux types de rétroviseurs existent actuellement. Les rétroviseurs manuels classiques doivent être réglés à la main, tandis que les modèles mécaniques sont équipés d’un système d’articulation qui permet de régler le positionnement de la glace de l’intérieur du véhicule. Toutefois, l’ajustement peut être assez difficile avec ce dernier, notamment quand le véhicule est sur route. Enfin, il y a les rétroviseurs électriques. Dotés d’un interrupteur situé à proximité du tableau du bord ou sur la portière du conducteur, ces derniers offrent un ajustement optimal. La position de la glace peut même être contrôlée sur les modèles de véhicules les plus récents.

Rétroviseur d’occasion : les options possibles

Grâce aux différentes avancées technologiques, les rétroviseurs extérieurs actuels sont équipés de nombreuses options qui permettent d’améliorer la visibilité routière. Certains modèles sont, par exemple, dotés de filaments chauffants collés à l’arrière du miroir qui empêchent l’apparition de buée et de givre. C’est une technologique qui s’active en même temps que le chauffage de la lunette arrière.

Certains rétroviseurs sont également dotés d’une fonction anti-éblouissement automatique. Le conducteur peut ainsi ajuster la teinte de la glace du rétroviseur en fonction de la lumière extérieure. D’autres modèles disposent quant à eux de détecteurs d’angle mort. Ces dispositifs ont pour but d’alerter le conducteur sur les changements de comportement des voitures derrière lui. Les rétroviseurs détecteurs d’angle mort sont surtout présents sur les véhicules les plus récents.

Les étapes à suivre pour remplacer un rétroviseur

Notez que le remplacement complet du rétroviseur n’est pas nécessaire en cas de bris de glace. Cet élément peut très bien être changé tout seul. Par contre, le changement du bloc complet est à envisager si le problème est d’ordre mécanique ou électrique. Dans ce cas, le respect de quelques étapes est essentiel pour la réussite de cette opération délicate.

La première chose à faire pour remplacer un rétroviseur est de démonter le cache situé à l’intérieur au coin de la vitre à l’aide d’un tournevis. Dans certains cas, l’enlèvement de toute la garniture de la portière est nécessaire. La suite de la manœuvre dépend du type de votre rétroviseur. Déclipsez ou dévissez et retirez la molette qui se trouve sur le cache s’il s’agit d’un modèle mécanique. En revanche, vous devez débrancher le connecteur et déposer les 3 vis de fixation à l’aide d’une clé à cliquet articulée si le rétroviseur est électrique.

Une fois le rétroviseur dysfonctionnel retiré, vous pouvez maintenant passer à la pose du nouveau. N’hésitez pas à appuyer davantage pour intégrer correctement celui-ci et reposer les vis de fixation. Il ne vous reste plus qu’à effectuer les différents branchements dans le sens inverse. Pour un rétroviseur mécanique, il faudra fixer la molette sur le cache et pour un modèle électrique, vous devez rebrancher le connecteur avant de reposer l’enjoliveur intérieur.

Où acheter un rétroviseur d’occasion fiable ?

Notez que le prix d’un rétroviseur varie selon son type et sa technologie. Un modèle manuel neuf coûte généralement entre 50 à 70 euros. Par contre, il faudra compter entre 50 à 250 euros pour un rétroviseur électrique, et 500 euros en moyenne pour un modèle doté d’une technologie électrochrome.

Pour minimiser les dépenses, il est préférable d’acheter un rétroviseur d’occasion sur une plateforme spécialisée dans la vente de pièces de réemploi. Sur ce genre de site, vous pouvez faire de très bonnes affaires. En plus du prix abordable des pièces, vous pourrez profiter des nombreuses promotions et réductions diverses pour faire votre achat. La livraison se fait généralement dans un délai de 48 h à 72 h, et vous disposez de la garantie satisfait ou remboursé. De plus, tous les produits proposés par les sites dédiés sont garantis.

Les autres pièces auto de seconde main les plus recherchées

En plus du rétroviseur, de nombreuses autres pièces auto d’occasion sont très recherchées sur le marché.

Le moteur

Que ce soit sur internet ou dans les parcs de casse automobile, le moteur entier est de loin la pièce auto la plus recherchée par les automobilistes. C’est l’élément le plus cher qui compose un véhicule. Le prix d’un moteur neuf peut presque atteindre celui d’une voiture d’occasion. C’est pourquoi de plus en plus d’automobilistes se tournent vers le marché de l’occasion pour acheter le moteur de leur véhicule.

La boîte de vitesses

Les boîtes de vitesses sont également très demandées par les conducteurs. Pour rappel, cet équipement est directement lié au moteur et ce, peu importe qu’il soit automatique ou manuel. Acheter des pièces détachées qui ne sont pas d’origine pourrait représenter un risque considérable pour votre sécurité routière et votre confort de conduite. Voilà pourquoi il est indispensable de passer par un revendeur agréé.

Le pare-chocs avant

Dans le top du classement des pièces auto les plus recherchées, le pare-chocs avant se trouve en 3e place. Cela s’explique par le fait que cet élément figure parmi les premiers composants automobiles à être touchés en cas de collision ou d’accident.

Les phares

Les phares avant et arrière doivent faire l’objet d’une attention particulière pour des raisons de sécurité et de confort. Avec le temps, ces derniers peuvent se fissurer ou se casser. Les ampoules peuvent également ne plus fonctionner au bout d’un certain temps du fait de leur usure ou à cause d’une collision ou d’un accident. À noter qu’une contravention de 3e classe d’une valeur de 68 à 138 euros, la perte de 4 points sur le permis de conduire ainsi que l’immobilisation du véhicule peuvent vous être infligées en cas de circulation de nuit avec des feux dysfonctionnels.

À part les éléments cités ci-dessus, d’autres pièces auto comme le capot avant, les ailes, les jantes alu et le siège conducteur sont également très recherchées par les automobilistes.

Comment acheter des pièces auto d’occasion sur un site dédié ?

L’achat de pièces auto d’occasion sur une plateforme spécialisée est facile et rapide. Tout d’abord, vous devez chercher la pièce qu’il vous faut. Pour cela, vous pouvez consulter le catalogue du site ou effectuer une recherche avancée en indiquant les caractéristiques de votre voiture.

Dans ce dernier cas, les pièces compatibles à votre auto vous seront suggérées par la suite. Les produits sont généralement classés par catégorie et sous-catégorie. Vous avez aussi la possibilité de chercher directement la pièce que vous souhaitez en la mentionnant avec la marque, le type et la génération de votre véhicule dans les champs indiqués. Vous pouvez vérifier vous-même la fiabilité des produits proposés en consultant les avis des clients ayant déjà acheté des pièces sur le site. En cas de souci, vous pouvez toujours demander de l’aide à un professionnel.

Fermer