Publicité

Reconfinement : les mesures

publié le 29/10/2020

Suite à la 2ème vague qui prend de l’ampleur depuis plusieurs semaines déjà, le président de la république a annoncé mercredi soir à l’antenne à 20h les nouvelles mesures prisent afin de faire face et stopper la progression de la Covid-19. Pour cela, Emmanuel Macron a décidé de mettre le pays en reconfinement à compter du jeudi 29 octobre minuit et ce pour une durée minimale de 4 semaines, soit jusqu’au 1er décembre prochain. Un point sera effectué tous les 15 jours afin d’ajuster les mesures en fonction de la situation.

Ce confinement se présente comme le précédent vécu au printemps dernier avec quelques différences :
L’attestation de déplacement est de retour, cette dernière est disponible sur le site du gouvernement, en version numérique et papier.

Cette attestation de déplacement vous sera indispensable pour :
– faire vos courses alimentaires (achats de première nécessité, achats de fourniture nécessaires à l’activité professionnelle)
accompagner ses enfants à l’école ;
– vous rendre ou revenir de votre lieu de travail, exercer votre activité professionnelle si le télétravail n’est pas possible
– vous rendre à des rendez-vous pour motifs médicaux (à l’hôpital, dans une pharmacie, chez un médecin)
– des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants
– vous rendre à une convocation judiciaire ou administrative
– vous rendre à des formations, un examen (comme le permis de conduire) ou un concours
– participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile)
– faire de l’activité physique (seulement pour une pratique individuelle de plein air comme le jogging), prendre l’air ou promener un animal domestique pendant une durée d’une heure et dans un rayon maximal d’un kilomètre
– vous rendre dans un service public ou chez un opérateur assurant un service public (CAF, Pôle emploi, maisons départementales), pour un rendez-vous à la mairie ou à la préfecture.

Concernant les rassemblements, seront autorisés :
– Les obsèques sont limitées à 30 personnes maximum.
– Les mariages sont limitées à 6 personnes au plus.
– Les lieux de culte resteront ouverts mais les cérémonies religieuses sont interdites.

Contrairement au premier confinement de mars, celui-ci sera différent concernant quelques points :

Ce qui est fermé :
L’essentiel des établissements recevant du public :
– les bars et les restaurants (les activités de livraison et de retrait de commandes se poursuivent)
– les commerces autres que ceux de première nécessité (sauf pour des activités de livraison et de retrait de commandes)
– les salles polyvalentes, les salles de conférence, les parcs d’attraction, les salons, foires et expositions
– les salles de spectacle, théâtres et les cinémas
– les salles de sport, piscines et les gymnases (les sports collectifs même en plein air sont interdits)
– les établissements qui proposent des activités extra-scolaires, sportives ou artistiques, comme les conservatoires ou les clubs de sport

Ce qui reste ouvert :
– Les crèches, écoles, collèges et lycées avec des protocoles sanitaires renforcés :
=> les enfants dès 6 ans devront porter un masque, au niveau du lycée, une souplesse est laissée aux chefs d’établissement pour la mise en place du protocole, la circulation des élèves dans les bâtiments doit être limitée, et les récréations sont organisées par groupes
=> la restauration scolaire se poursuit dans le respect des gestes barrières
– les établissements périscolaires lorsqu’ils assurent la garde d’enfant le soir après l’école, et les centres de loisir le mercredi restent ouverts.
– les guichets des services publics
– les visites dans les établissements d’hébergement des personnes âgées et dépendantes (Ehpad) et maisons de retraite restent autorisées dans le strict respect des règles sanitaires
– les parcs, jardins, forêts et plages
– les cimetières et les fleuristes
– les services de transport en commun
– les commerces alimentaires essentiels, les stations-services et les garages, les laveries et blanchisseries, les magasins de journaux et les tabac, les opticiens
– certains magasins spécialisés : équipement informatique, télécommunications, location de voitures et d’équipement.
– les commerces de gros, les magasins de bricolage et les jardineries
– les hôtels peuvent conserver une activité pour les déplacements professionnels indispensables, mais les restaurants de ces établissements sont fermés (à l’exception du room-service).

De plus :
– Les déplacements entre régions sont interdits (à l’exception des retours des vacances d’automne, c’est-à-dire jusqu’à dimanche 1er novembre 2020).
– Les déménagements resteront autorisés sur justificatif de l’entreprise de déménagement.

Le non-respect de ces mesures entraine :
Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

N’oubliez pas de continuer à appliquer les gestes barrières qui sont plus que jamais de rigueur :

Le port du masque :

Le lavage des mains :

Prenez soin de vous !

Fermer